Merci aux bénévoles du club Avaricum

 

Quand nous serons bien vieux, le soir à la veillée

Dirons, pleins de regrets et la voix qui se casse,

Le Cercle Avaricum était sympa et bien organisé,

Il y avait une Equipe efficace.

 

Lors, n’aurons compagnon qu’aille chevrotant

Et plein de souvenirs de chaque VOLONTAIRE

Qui, à Avaricum, et ce par tous les temps

S’était mis au service de tous ses partenaires.

 

Aussi, si m’en croyez, n’attendez pas demain,

Adressez vos mercis et votre gratitude

A TOUS CEUX, qui, plein de sollicitude,

Se dépensent pour nous et prennent tout en main

De repas en tournois et en apéritifs,

Nous permettant à Tous, un BRIDGE FESTIF

 

D’un lointain pays, où les chats faisaient rage,

Un souriceau s’enfuit, par manque de courage.

Il trouva un abri, calme, aéré et chauffé,

D’un accès commode, et même motorisé.

Ouf ! se dit-il en s’installant, que voilà un fromage !

Et désormais gité, il peut tout à loisir, observer l’entourage.

 

Maintes fois la semaine, il voyait arriver

Des personnes, ma foi, de bonne composition,

Venus l’après-midi, pour taper le carton ;

Chacun rentrait chez soi la partie terminée.

Certainbs soirs, cependant, à peine les résultats affichés,

Voilà qu’on s’affairait, on sortait bouteilles et plateaux,

Il voyait sous ses moustaches passer sandwichs et gâteaux….

 

Un vieux rat, familier de l’immeuble, et réputé fort sage,

L’informe qu’en ces lieux, se jouait un bridge festif,

Et qu’avec un peu d’agilité, juste avant le ménage,

On pouvait se régaler à gogo les jours d’apéritif.

 

Il y a parmi eux, des gens généreux et actifs

Au service des autres, ne comptant pas leur peine,

Qui proposent et organisent, repas, apéritifs

Et tournois variés, à l’ambiance sereine.

Tout ici, est prétexte à liesse, fêtes carillonnées

Œuvres de bienfaisance, tout au long de l’année,

Tu auras gâteaux, crêpes, galettes et canapés

Aussi de bons vins de pays, le tout à volonté…

 

Hélas, lorsque l’été arrive, va nous falloir jeûner…ou alors émigrer

Vers le rez-de-chaussée, lieu plutôt mal famé…

Mais l’automne venant, ces gens compatissants

Seront là de nouveau, gentils et dévoués !

De nouveau pour les autres, ils vont imaginer,

Mettre sur pied de multiples activités :

Leçons et perfectionnement, rencontres et compétitions

Petits et grands repas gourmands, apéros et consolations…

 

Bref, pour nous, la gent-trotte-menu, ils sont une bénédiction

Et jamais assez nous ne les remercions.

Adresse mail Téléphone

Back to Top